Théâtre, marionnettes

Tchaïka – Suspendu

Librement inspiré de La Mouette d’A. Tchekhov

Cie Belova Iacobelli

Spectacle suspendu

Suite aux dernières annonces gouvernementales du jeudi 7 janvier 2021, ce spectacle est suspendu.
Merci de contacter l’accueil -billetterie au 05 61 05 05 55 / accueil@lestive.com pour les demandes de remboursements, reports et dons.
Merci pour votre patience, votre confiance et votre soutien !

Que reste-t-il d’un artiste lorsqu’il dit adieu à son art ? Tchaïka propose une immersion dans la vie d’une grande comédienne, hantée par les personnages qu’elle a incarnés. Grâce à l’extraordinaire manipulation d’une marionnette grandeur nature, Tchaïka déploie une fiction fascinante, poétique et envoûtante.

Tchaïka (« mouette » en russe) est une actrice âgée, au crépuscule de sa carrière. Avant de faire ses adieux à la scène, elle tente de jouer une dernière pièce : La Mouette, d’Anton Tchekov. Sans cesse rattrapée par sa propre réalité, Tchaïka tente un geste héroïque : faire voler sa mouette jusqu’à la fin. Sa mémoire l’abandonne, elle confond les temps et les lieux, mais elle refuse de le reconnaître. Dans son esprit fatigué, fiction et réalité s’entrecroisent jusqu’à confondre sa propre vie avec celle de la comédienne.

Avec pour seul décor un guéridon, un fauteuil et un rideau, Natacha Belova et Tita Iacobelli mettent en scène une atmosphère tchekhovienne teintée de mélancolie, de douce ironie et d’amour pour la vie, au-delà des désillusions et des années qui passent.

Conté sur la trame du rêve, ce spectacle pour une actrice et une marionnette est le premier de la compagnie Belova-Iacobelli. L’actrice et metteuse en scène chilienne Tita Iacobelli et la marionnettiste belgo-russe Natacha Belova se sont rencontrées en 2012 à Santiago du Chili. En 2015, elles ont créé un laboratoire de recherche autour du théâtre de marionnette contemporain, puis leur propre compagnie. Tchaïka a déjà séduit le public chilien en remportant trois prix : Meilleur spectacle et Meilleure actrice 2018 (par le Círculo de Críticos de Arte de Chile) et le prix du public pour la Meilleure mise en scène (Premios Clap).

Mise en scène Natacha Belova et Tita Iacobelli | Regard extérieur Nicole Mossoux | Scénographie Natacha Belova | Interprétation Tita lacobelli | Assistante à la mise en scène Edurne Rankin | Assistanat à la dramaturgie Rodrigo Gijón | Assistanat à la scénographie Gabriela González | Création lumière Gabriela González, Christian Halkin | Réalisation de décors Guy Carbonnelle, Aurélie Borremans | Création sonore Gonzalo Aylwin, Simón González | Musique Simón González d’après la chanson La Pobre Gaviota de Rafael Hernández | Régie lumière et effets Franco Peñaloza | Production Javier Chávez , IFO Asbl | TeaserPedro LorcaPhoto Michael Gálvez |Graphisme Augusto Gómez

Production Ifo Asbl avec le soutien de Financiamiento del Fondo Nacional para la Cultura y las Artes, Chili, de la Fédération Wallonie Bruxelles-arts de la scène-service interdisciplinaire. Co-production Mars-Mons arts de la scène, Théâtre Des Martyrs à Bruxelles, Atelier Jean Vilar à Louvain-La-Neuve.

CALENDRIER

Mercredi 27 janvier 2021
20h30
à Lavelanet - Casino, salle Marie-Christine Barrault
Durée : 1h
Tarif Rose

Suspendu

Co-voiturage

SEANCES SCOLAIRES

Jeudi 28 janvier
10h00
à Lavelanet - Casino, salle Marie-Christine Barrault
Durée : 1h
Tarif Rose

Suspendu

PARTENAIRES

En coréalisation avec Lavelanet Culture.

2021-01-12T09:08:53+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)