Musique

Sílvia Pérez Cruz

Farsa (género imposible)

Ensorcelante, imprévisible, la voix nue de Sílvia Pérez Cruz confère à sa musique un caractère naturel, étonnant de puissance et de lyrisme. S’exprimant tour à tour en castillan, catalan, galicien, anglais ou portugais, Sílvia Pérez Cruz passe du folk aux réminiscences habanera, flamenco, jazz ou fado. En quelques années, elle est devenue une des grandes voix d’Espagne.

Dès ses premiers pas dans le monde de la musique, Sílvia Pérez Cruz a toujours marché hors des sentiers battus. Sa voix aux multiples registres – folk, jazz, flamenco, latino – est à la fois vibrante, ferme, douce et enivrante. Cette surdouée de la musique a participé à une trentaine de projets avant de signer de son nom 11 de noviembre, un album très personnel, nommé d’après la date de naissance de son père, décédé durant la composition. Son album suivant, Granada, a été co-signé avec son compatriote Raül Fernandez Miró. Un disque d’or a amplement contribué à sa renommée dans son pays d’origine et au-delà.

Dans son nouvel album, Farsa (género imposible), on retrouve treize chansons originales nées d’un dialogue avec d’autres disciplines artistiques, telles que le théâtre, le cinéma, la danse et la poésie. L’album comprend sa version de la chanson Intemperie de Javier Ruibal, générique du film du même nom, réalisé par Benito Zambrano (2019), et lauréat du prix Goya de la meilleure chanson originale en 2020.

S’y trouve également le titre Grito Pelao que Sílvia interprétait aux côtés de la danseuse et chorégraphe Rocío Molina, dans un spectacle qui a illuminé le 73e Festival d’Avignon.

L’album comprend d’autres titres composés pour le cinéma, notamment pour le film d’animation Josep du dessinateur français Aurel, film sélectionné à Cannes en 2020, pour lequel Sílvia Pérez Cruz a reçu le prix Lumière de la meilleure musique originale.

Voix, guitare acoustique, guitare électrique, clavier, sampler, percussions, électronique Sílvia Pérez Cruz | ingénieur du son Juan Casanova | technicien lumière Isa del Moral | conception lumière cube.bz

CALENDRIER

Mercredi 06 octobre 2021
20h30
à l'Estive
Durée : 1h40
Tarif Bleu

Réserver

Co-voiturage
2021-07-21T18:34:53+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)