Figure de proue d’une jeunesse égyptienne privée de sa révolution, Abdullah Miniawy crée une musique inédite, nourrie de poésie soufie, autant que de jazz ou de slam. Sa voix puissante, lyrique, oscille entre lamento hypnotique et phrases percussives d’où jaillissent la révolte et l’espoir de sa génération. L’album de ce brillant trio est lauréat des Victoires du Jazz 2023, dans la catégorie «Album de Musiques du Monde».

Au souffle continu du saxophone de Peter Corser et aux cordes « barocks » de Karsten Hochapfel répond la voix saisissante d’Abdullah Miniawy, jeune poète, chanteur emblématique d’une jeunesse égyptienne avide d’émancipation et de justice. Nul besoin de parler l’arabe pour comprendre l’urgence, la rage et l’amour qui couvent dans ses textes. Le chant soufi virtuose, murmuré ou clamé sur un tapis de boucles hypnotiques, conduit vers la transe dans un voyage mystique. Spiritualité et liberté s’y accordent, dans un même désir d’invention et de