Chants polyphoniques occitans

Cocanha

Puput

Invité en 1ère partie : le GESPPE, chœur occitan

Deux voix, singulières, ancrées, timbrées, touchantes, aux percussions sonnantes et trébuchantes. Ce duo féminin chante haut et fort la langue occitane du quotidien, véritable terrain de jeu vocal. Elles invitent le Gesppe, chœur audois, pour partager ensemble quelques chants sous une forme inattendue.

Nommé en référence au mythique Pays de Cocagne comme à la richesse apportée par l’ancienne culture du pastel, le duo Cocanha s’exprime à la confluence d’influences d’hier et d’aujourd’hui : entre la danse et la polyphonie vocale ; entre les répertoires gascons et languedociens, par-delà les rives du fleuve Garonne et les variantes dialectales de l’occitan ; entre différentes formes chorégraphiques (bourrée, sauts, rondeaux, etc.) ; ou encore entre les pratiques héritées et la création artistique.

Cocanha est fondé à Toulouse en 2014. Son dernier album, Puput, naît suite à la rencontre avec Raül Refree, producteur, guitariste, compositeur, qui transporte le duo vers de nouveaux tempos. Mains et pieds claquent les rythmes de la danse. Les tambourins à cordes pyrénéens installent le bourdon percussif, brut et enveloppant, apportant au chant une pulsation vitale. Puput est le nom occitan de la huppe fasciée, cet oiseau au long bec gracile légèrement arqué, avec une huppe érectile, un dos arlequin, un vol saccadé et bondissant.

Cocanha puise dans le répertoire traditionnel occitan, remet en mouvement des archives et les replace dans le fil de l’oralité. Certaines paroles sont réécrites, d’autres inventées, émanant d’un imaginaire commun à ciel ouvert. Forte de son ancrage, Cocanha chante une musique indigène dans la continuité de la création populaire.

Voix et percussions Lila Fraysse & Caroline Dufau | Régie son Sanz Grosclaude | Regard extérieur Kaori Ito

CALENDRIER

Samedi 11 juin 2022
20h30
à Missegre (sous réserve)
Dimanche 12 juin 2022
17h00
à La Bastide-sur-l’Hers, sous la halle
Rose

Réserver

Co-voiturage

PARTENAIRES

Avec les Communes de Missegre et de La Bastide-sur-l’Hers.

2021-09-28T12:32:07+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)