Les Passagers du livre – 8 décembre 2022
Clara Arnaud avec La verticale du fleuve Ed. Actes Sud

Consultez le programme de janvier 2023
Cliquez ici pour télécharger le programme

Programme novembre

Consultez le programme de février 2023
Cliquez ici pour télécharger le programme

Programme novembre

Abonnez-vous pour la saison 22-23 !

Abonnez-vous
Je m’abonne en ligne

Côté coulisses

Côté coulisses vous accueille les soirs de spectacle, à partir de 19h, avec des spécialités faites maison et une variété de boissons locales.

À chaque soirée, un menu différent, plusieurs choix d’entrées, de plats et de desserts. Une cuisine inventive, concoctée pour vous au fil des saisons. De quoi passer un moment convivial avant ou après les spectacles.

Livre d’or

La neige est au dessus de notre maison et rafraichit l’atmosphère. Alors au chaud, j’ai écouté cette captation. Merci beaucoup c’était très intéressant et chaleureux de découvrir cette autrice. Bien sûr on a envie d’acheter ce livre pour s’en imprégner soi-même.

Patricia, Les Passagers du livre - Roxanne Bouchard

C’est rarissime que j’ai autant de plaisir à écouter un concert. On avait affaire à un trio hyper-dynamique, mais TOTALEMENT au service de la musique. Pas une grosse tête à l’horizon, juste la volonté de nous faire voyager avec juste ce qu’il faut comme prise de risque. J’ai adoré les percus accordées! Du VRAIMENT, vraiment grand art … (… que j’ai aimé autant que j’ai détesté le précédent concert de jazz, d’Avishaï Cohen).

Deux mots particuliers, un pour l’athlétisme de E. Perraud qui surgissait instantanément de l’à peine audible jusqu’au très physique avec une aisance totalement surprenante – et que dire du cymbale crash flexible !? – et l’autre pour l’équilibre sonore irréprochable à tous moments de Bruno.
Bravo l’équipe!
Gerard, Concert du Edward Perraud Trio

Un moment magique vraiment ! Merci l’Estive.

Olga, Nyx

Un spectacle grandiose, fabuleux et rempli d’émotions.

Nini, Nyx

Bravo, nous avons adoré.

Séverine, La tragédie de Carmen

Beau spectacle dans une salle comble et enthousiaste ! Une belle fin de dimanche après-midi.

Thomas, La tragédie de Carmen

Ah ! Magnifique spectacle ! Salle comble ! Et des applaudissements nourris ! Un vrai régal !

Josiane, La tragédie de Carmen

Merci encore à la compagnie et à votre équipe pour ces moments de partage.

Thibaud, En attendant le grand soir

J’ai participé à l’atelier au Courbet avec ma fille mercredi, et nous avons beaucoup aimé. Merci beaucoup d’organiser ces évènements.

Extraordinaire spectacle !!! Moment de pur bonheur… Merci !

Anne, Contemporary Dance 2.0

Génial !!! J’en « vibre » encore !!! Bravo aux danseurs et merci pour cette programmation.

Pic, Contemporary Dance 2.0

Cette Compagnie est époustouflante, leur danse contemporaine est à vous couper le souffle. Je n’ai pas compté le nombre de rappels mais ils ont traduit l’excellente soirée que cette compagnie nous a fait passer.

Pascal, Contemporary Dance 2.0

Magnifique ! Les rappels étaient à la hauteur de l’énergie offerte et de la puissance de leur danse.

Ludivine, Contemporary Dance 2.0

Très belle soirée et très beau spectacle, vraiment formidable ce groupe de danseurs. En tant que néophyte , j’ai vraiment apprécié.

Du nord au sud, Contemporary Dance 2.0

Merci beaucoup pour cette très belle soirée ; on ne pouvait pas rêver mieux pour fêter ces 30 ans de Scène Nationale.

MAIF, Contemporary Dance 2.0

Je vous remercie pour l’invitation et l’accueil réservé hier à la rencontre partenaires/mécènes. Le spectacle de la compagnie d’Hofesh Shechter fût exceptionnel, excellente soirée.

One Shot Video, Contemporary Dance 2.0

Merci L’Estive pour ce spectacle d’une rare qualité, c’était énorme !!!

Franck, Contemporary Dance 2.0
Je tape ces lignes au lendemain d’un spectacle envoûtant. Une fois passé le léger malaise de constater la présence figée, immobile des intervenants dans la pénombre sur scène, on a pu assister à comme qui aurait dit un ‘éveil en forêt’, avec une infinitude de petits bruissements qui cédaient peu à peu la place à la première de nombreuses chansons, chacune plus délicatement charmante que la précédente.
Un mot ici pour la mise en scène sans faille de celles-ci. Ayant eu l’incommensurable privilège de participer à une manifestation similaire dans le passé, je peux affirmer que, même dans les montagnes au-dessus de Massat où le gros du travail se fait, le temps est tout de même compté, d’où une admiration sans bornes pour l’immense travail de structuration, et des chansons, et de la suite des interventions où la variété et le contraste étaient toujours au rendez-vous.
Que dire des apports des un-es et des autres? Dans le désordre : le baryton puissant et graveleux de Paamath, les arpèges graciles de Rodrigue Bervoet (dans un accord inconnu à la science!), la douceur des deux voix ‘pralinées’, tout comme la merveilleuse synergie qui subsiste dans leur formation atypique, un mot (c’est peu) pour la charismatique poésie d’Astrid Cathala, tête (combien) pensante de la soirée, l’audace de (invitée de marque) Isabelle Bagur à dévoyer la flûte bachienne au profit d’un duo (fallait oser) avec Paamath et, pour moi le paroxysme de l’émotion, le toucher sublime de Jean-Paul Raffit qui a su sortir de sa guitare des gémissements qui m’ont littéralement coupé le souffle. Le tout discrètement épaulé par la guitare baryton de Gil Gazzoli qui s’est distingué également aux sampleurs et aux machines dont la nature m’échappe complètement.
Merci à tous-tes.
Gerard, Ensemble - Collectif ORRI