Courts métrages

POINTE COURTE (ANNULÉ)

Par les élèves du LEP Jean Durroux

Séance annulée

Pour des raison indépendantes de notre volonté cette séance a été annulée.

Qui n’a pas eu un jour l’impression que tout part de travers ? Que la journée, les projets, la vie rêvée… tout, mais vraiment tout, nous passe à côté… Et pourtant,
la vie nous surprend toujours par le pouvoir qu’on a sur elle lorsque l’on s’en donne la volonté. Qu’on la vive seul ou que l’aventure soit collective, un jour tout se transforme, tout prend forme. Emotions et rencontres seront au programme pour les personnages comme les spectateurs.

Une sélection de courts métrages sélectionnés par le comité de programmation du LEP Jean Durroux… à déguster sans modération…
Rejoignez-nous !

Pile-poil

Elodie, jeune apprentie, prépare l’examen de son CAP d’esthéticienne. C’est un univers que son père, boucher-charcutier, a bien du mal à comprendre… A la recherche de son modèle pour l’épreuve pratique finale, Elodie ira de surprises en surprises… Il lui faudra un peu de chance et beaucoup de détermination pour espérer réussir. Trouvera-t-elle le soutien nécessaire ? La quête du modèle s’annonce parsemée d’embûches…

Le bal

Au bal des flamants roses, ce sont les femelles qui choisissent leurs partenaires. Dans le monde des humains, ce n’est pas toujours aussi simple… Sur quel pied Kader va-t-il danser dans cette situation ? Sous la carapace du séducteur, qu’en est-il vraiment de l’homme ? Il nous fait son cinéma et se confronte à la réalité du monde. Suivons-le dans ses rencontres et ses désirs. On sort ce soir ! On va au bal ! Quel cinéma !

Numéro 10

Quand le football devient un véritable engagement, il est souvent difficile d’arriver à ses fins. Awa, jeune étudiante en droit, fan de football et joueuse prometteuse va devoir se battre pour sa passion… Atteindra-t-elle son but malgré les obstacles qui se dressent devant elle ? Comment vont réagir ses amies, sa famille face à une telle décision ? C’est sur le terrain, ballon au pied, que tout va se jouer…

Adieu la chair

Lorsque l’on veut s’intégrer dans une nouvelle équipe, il faut toujours donner le meilleur de nous-mêmes, quitte à souffrir un bon coup… Louis a de l’ambition. Il veut faire partie de l’équipe Senior de rugby de son village. La blessure opportune du fougueux Quentin donne l’occasion au jeune joueur de prouver sa valeur. Sa détermination va-t-elle suffire pour convaincre qu’il mérite sa place ? Entre les rêves de gloire et la réalité rude du terrain, lieu de toutes les batailles, qu’en sera-t-il du héros ? Le coup de sifflet va retentir… Tous au stade !

2021-10-04T10:05:10+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)