Théâtre

Partez devant

Le Grand Cerf Bleu

Ce spectacle vous est présenté dans le cadre de La Semaine de l’Etudiant 2021

Faut-il perdre sa vie à la gagner ? A l’heure où de plus en plus de jeunes remettent en question la réussite sociale, la pièce Partez devant aborde avec légèreté et humour les doutes existentiels de la nouvelle génération. Elle interroge l’immobilité, ainsi que l’audace et la confiance en soi dans une société où il est difficile de trouver sa place.

Simon et Clara sont deux colocataires confrontés à l’expérience du chômage. Lui, inactif revendiqué, a décidé de travailler le moins possible malgré ses diplômes qui lui permettraient d’accéder légitimement à une certaine distinction sociale. Elle vient d’être licenciée du poste de serveuse qu’elle détestait et refuse de reprendre un emploi alimentaire où elle serait exposée au mépris de « l’élite ». Par leurs tentatives parfois maladroites ces deux jeunes essaient de répondre à leurs interrogations autour de ce qu’ils veulent être, ce qu’ils projettent de faire afin de s’épanouir.

La pièce, jouée sur un plateau nu, se caractérise par un style réaliste teinté de poésie qui met les mots en relief et permet à chacun de plonger au cœur des questionnements des deux personnages qui font si justement écho à nos propres vies.

Le collectif Le Grand Cerf Bleu, composé de trois metteurs en scène et acteurs, propose une théâtralité libre de carcans formels et générationnels et se singularise par une conception en trio des spectacles, tant dans l’écriture, la mise en scène que l’interprétation.

Mise en scène Laureline Le Bris-Cep, Assistant metteur en scène et technique Gabriel Tur et Quentin Hodara. Avec Adrien Guiraud, Juliette Prier, Administration, production Léa Serror, Diffusion Le Bureau des Paroles – Solange Thomas.

Le Grand Cerf  Bleu est associé à La Manufacture – Centre dramatique national de Nancy Lorraine est artiste compagnon de la Scène nationale d’Aubusson en  2018-2019 et artiste associé au Théâtre de l’Union – Centre Dramatique de  Limoges en 2019-2020. Ce spectacle créé à La Loge en 2016 bénéficie de l’aide à la mobilité artistique d’Occitanie en  scène pour ces représentations.

Avec le soutien du Théâtre Paris-Villette et dy Théâtre de la Loge.

CALENDRIER

Mardi 26 octobre 2021
18h00
Centre Universitaire de l'Ariège, dans le hall de l’amphithéâtre
Durée : 1h
Tarif Rose

Réserver
Mardi 26 octobre 2021
20h30
Centre Universitaire de l'Ariège, dans le hall de l’amphithéâtre
Durée : 1h
Tarif Rose

Réserver

DÈS 14 ANS

Co-voiturage

PARTENAIRES

 

Dossiers


2021-09-21T16:29:18+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)