Cirque

La Spire – reporté

Chloé Moglia

Envie d’accueillir ce spectacle chez vous ?
Comment faire, quelles sont les conditions ?
Prenez contact avec Charlotte Baby sur accueil@lestive.com ou au 05.61.05.05.55 pour obtenir des informations et vous inscrire… et vous goûterez aux joies d’un spectacle unique, entouré d’un public de proches.

Suspendues entre ciel et terre, à sept mètres de hauteur, cinq femmes vont cheminer sur une spirale de dix-huit mètres de long. Avec le vide sous elles, et le paysage dans les yeux.

La gigantesque structure-sculpture en filin d’acier est posée dans le paysage, comme un dessin tracé dans l’espace. Que va chercher la suspensive Chloé Moglia dans ces hauteurs et au-dessus du vide ? Une façon de voir le monde autrement. Et assurément, un cadre d’observation propice à capter les détails du vivant qui l’entoure. À la regarder, chacun reçoit un peu du ciel qu’elle partage et du vide qu’elle rencontre.

« En ouvrant les voies de nos perceptions, nous musclons notre imagination. » Chloé Moglia

Ce spectacle est programmé dans le cadre du week-end sauvageon qui aura lieu les samedi 13 et dimanche 14 juin à Unjat ; un site exceptionnel pour finir la saison en beauté !

Direction artistique et scénographie : Chloé Moglia

Les suspensives (en alternance) : Mathilde Arsenault Van Volsem, Fanny Austry, Anna Le Bozec, Océane Pelpel, Mélusine Lavinet Drouet, Noémie Bouissou et Chloé Moglia

Conception technique et réalisation : Eric Noël et Silvain Ohl

Création musicale live : Marielle Chatain

Conception du dispositif sonore : Gilles Olivesi

Régie générale : Loïc Jouanjan

Régie lumière : Coralie Pacreau

Régie son : Gilles Olivesi ou Laurent Guigonnet

Costumes : Myriam Rault

Production : 2017 Rhizome Chloé Moglia

Gestion déléguée : Le Quartz, Scène Nationale de Brest

Remerciements : Laurence Edelin

Coproduction : CCN 2 Grenoble avec le Pacifique, Centre chorégraphique national de Grenoble La Scène nationale de l’Essonne, Agora Desnos Plateforme 2 pôles cirque en Normandie Cirque Théâtre d’Elbeuf Le Festival Scènes de Rues à Mulhouse La compagnie Rhizome est en résidence au Théâtre du Fil de l’eau Ville de Pantin avec le soutien du Conseil Départemental de Seine Saint Denis La Maison de la Musique de Nanterre Espace Malraux scène nationale de Chambéry et de la Savoie Teatro Stabile di Torino Teatro Nazionale Torinodanza festival Projet Corpo Links Cluster, Programme de Coopération Territoriale INTERREG V A Italie France ALCOTRA 2014 2020

Avec le soutien : du Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue

Résidences et Aides à la création : Atelier 231 Centre National des Arts de la Rue à Sotteville lès Rouen Plateforme 2 pôles cirque en Normandie La Brèche à Cherbourg Le Festival Scènes de Rues à Mulhouse Le Parapluie (Centre International de Création Artistique) – Aurillac

Chloé Moglia est artiste associée au CCN 2 Grenoble, Centre chorégraphique national de Grenoble à l’Agora, scène nationale d’Evry et de l’Essonne et artiste complice des Scènes du Golfe

Rhizome est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication DRAC de Bretagne, elle bénéficie pour le développement de ses projets du soutien de la Région Bretagne, du Département du Morbihan et de la Fondation BNP Paribas

Photographies : © Jean-Louis Fernandez

CALENDRIER

Samedi 13 juin 2020
17h30
à Unjat
Durée : 45 min
Tarif Entrée libre

reportée

Dimanche 14 juin 2020
14h30
à Unjat
Durée : 45 min
Tarif Entrée libre

reportée

DÈS 8 ANS

Co-voiturage

PARTENAIRES

En partenariat avec Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre national des arts de la rue et de l’espace public, la Commune de La Bastide de Sérou, la Communauté de communes Couserans Pyrénées.

PNR

Avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique.

2020-04-28T10:20:26+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)