window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-33545249-1');

Théâtre d'objets

La melancolía del turista

Oligor y Microscopía

Quels rêves accompagnent le touriste, avide d’exotisme, de paysages et de rencontres ? Quelles images construit-il de ses vacances, quelles traces en garde-t-il ? À partir d’une collecte d’images et d’objets emblématiques de certains sites touristiques, le petit carrousel de La melancolía del turista propose une galerie de mirages qui voyagent dans l’espace et le temps.

L’Espagnol Jomi Oligor et la Mexicaine Shaday Larios dressent un inventaire poétique et anthropologique des motivations souterraines qui habitent la figure du touriste. À travers la manipulation de micros objets, les artistes questionnent la mémoire : que garde-t-on de ces moments suspendus appelés « vacances » et de ces lieux, considérés comme « des paradis » ?

Les deux complices de la compagnie Oligor y Miscroscopia sont allés à la rencontre de personnages et de lieux symboliques de l’imaginaire touristique, tombés aujourd’hui en décadence. De leur carnet de voyage, ils ont tiré quelques anecdotes qu’ils ont mises en lumière dans leur petit théâtre de bois joliment rétro. Babioles et autres objets souvenirs apparaissent, disparaissent et se transforment en sujets pour conter l’histoire de ceux qui, un jour, les ont découverts dans un pays loin du leur.

Après le succès de leur premier spectacle, La maquina de la soledad, et une tournée internationale, notamment en Amérique Latine, Jomi Oligor et Shaday Larios proposent un voyage poétique, tendre et émouvant. Miniatures, objets et mécanismes s’articulent autour de ces mythes qui forment une image idyllique du lieu parfait, rompent la monotonie du quotidien et alimentent l’imaginaire. Un spectacle tout en délicatesse, pour les amoureux des brocantes et les mélancoliques.

Pour des raisons de respect de la vie privée YouTube a besoin d'une autorisation pour être chargé For more details, please see our Politique de confidentialité.
J'accepte

Spectacle en espagnol sur-titrages en français.

Spectacle de Oligor y Miscroscopía | Création, réalisation et interprétation Shaday Larios et Jomi Oligor | Collaboration poétique Ángel Hernández | Collaboration à la dramaturgie Ivan Puig y Jordi Fondevila | Collaboration musicale et sonore Suetszu & Jayrope

Remerciements Guillermina Delis Barrientos, Juan Obregón “El peque”, L’animal a l’esquena, Taller 30_SMA, Jordi Fondevila, Yanisbel Martínez, Claudio y Charo, David Continente, Gilberto Esparza, Cabo San Roque, Violeta Gil, Lirio y Martín, Aitor, La uña Rota. Coproduction Iberescena, el patronato municipal de las artes escénicas y de la imagendel ayuntamiento de Zaragoza, Pyrenart, Temporada Alta, Le Parvis-scène nationale de Tarbes-Pyrénées, Greco-festival de Barcelone.

CALENDRIER

Mardi 13 octobre 2020
19h00
à Moulin-Neuf salle municipale
Durée : 1h15
Tarif Rose

Présentation de la saison 20-21 de MIMA suivie à 19h30 du spectacle et d’un verre de convivialité

Mercredi 14 octobre 2020
20h30
à Moulin-Neuf salle municipale
Durée : 1h15
Tarif Rose

Co-voiturage

SEANCES SCOLAIRES

Mardi 13 octobre
14h30
à Moulin-Neuf salle municipale
Durée : 1h15
Tarif Scolaire

Séance scolaire ouverte à tous (tarif rose)

Mercredi 14 octobre
14h30
à Moulin-Neuf salle municipale
Durée : 1h15
Tarif Scolaire

Séance scolaire ouverte à tous (tarif rose)

PARTENAIRES

En partenariat avec MIMA.

L’Estive accueille et soutient ce spectacle dans le cadre de PYRENART, projet POCTEFA 2014-2020 (Espagne, France, Andorre).
Projet cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

PyrenartPoctefa

2020-10-13T15:51:26+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)