window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-33545249-1');

Danse

D’EST EN OUEST, de Melbourne à Vancouver – SUSPENDU

Groupe Grenade - Josette Baïz

D’EST EN OUEST, de Melbourne à Vancouver propose un voyage chorégraphique inédit entre Orient et Occident. L’ambitieuse Josette Baïz a réuni six grands chorégraphes internationaux pour offrir des extraits flamboyants de leur répertoire aux 30 jeunes danseurs du groupe Grenade. Un des événements de cette saison !

Ils ont entre 9 et 18 ans et leur talent se mesure déjà aux grandes œuvres chorégraphiques du répertoire international. Fondée en 1992 par Josette Baïz, le Groupe Grenade est une compagnie unique en France. La démarche de la chorégraphe a été bouleversée par sa rencontre avec les jeunes des quartiers Nord de Marseille et leurs langages corporels. Hip-hop, smurf, danse orientale, africaine ou gitane, ces jeunes de toutes origines sociales et culturelles sont des interprètes aguerris à toutes les techniques. Leur passion commune : la danse.

De leurs échanges est né le style Grenade, symbole d’énergie, de métissage et d’ouverture sur le monde. Cet esprit se retrouve dans le programme chorégraphique d’EST EN OUEST, que ce soit dans l’intention même du projet, les origines des chorégraphes, leurs inspirations et leurs techniques. Une arche de danses qui va à la rencontre de tous les publics, en passant par l’Australie avec Lucy Guerin, la Corée du Sud avec Eun-me Ahn, le Bangladesh avec Akram Khan, Israël avec Barak Marshall, la Belgique avec Wim Vandekeybus et le Canada avec Crystal Pite.

Figure de la danse française, Josette Baïz a démarré sa riche carrière il y a près de 40 ans. Ses collaborations avec des chorégraphes français et étrangers donnent vie à des créations extraordinaires et généreuses. Elle invite petits et grands à se rassembler autour d’œuvres majeures, qui prennent leur source commune dans l’énergie de la fête ou de la révolte, propre aux danses collectives.

Pour des raisons de respect de la vie privée YouTube a besoin d'une autorisation pour être chargé For more details, please see our Politique de confidentialité.
J'accepte

Directrice artistique Josette Baïz | Chorégraphes Eun-Me Ahn, Lucy Guerin, Akram Khan, Barak Marshall, Crystal Pite, Wim Vandekeybus Louder, can you hear me Eun-Me Ahn ; Kaash Akram Khan ; Monger Barak Marshall ; Speak low if you speak love… Wim Vandekeybus ; Grace Engine Crystal Pite ; Attractor Lucy Guerin, Gideon Obarzanek | Interprètes 30 danseurs du Groupe Grenade | Maître de ballet Elodie Ducasse | Répétitrices Kanto Andrianoely, Angélique Blasco, Lola Cougard, Magali Fouque, Sinath Ouk, Marie Pastorelli, Stéphanie Vial | Scénographie originale Monger Barak Marshall ; Speak low if you speak love Isabelle Lhoas, Davy Deschepper | Adaptation et création lumières Erwann Collet | Régie générale Erwann Collet | Régie Son Fred Duru | Habilleuse Sylvie Le Guyader

Production Groupe et Compagnie Grenade – Josette Baïz. Coproduction Théâtre de la Ville-Paris – Maison des Arts de Créteil et du Val-de-Marne – La Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale. Coproduction technique Grand Théâtre de Provence, Théâtre des Salins-scène nationale de Martigues. Avec le soutien du Département des Bouches-du-Rhône- Centre départemental de créations en résidence. Le Groupe et la Compagnie Grenade – Josette Baïz est conventionné par le Ministère de la culture – Drac Paca et est subventionné par la Région Sud – Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Ville d’Aix-en-Provence et la Ville de Marseille. Le spectacle D’est en ouest a reçu le soutien de la DRAC PACA dans le cadre de Génération Belle Saison.

CALENDRIER

Mardi 13 avril 2021
20h30
à l'Estive
Durée : 1h
Tarif Jaune

Suspendu

Co-voiturage
2021-04-01T10:18:46+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)