Théâtre (création)

Au non du père

Ahmed Madani

À 25 ans, Anissa a fondé une famille nombreuse et habite la maison de ses rêves, celle qu’elle a imaginée dès l’enfance. Elle adore la pâtisserie. Cela lui vient sans doute de son père qui est boulanger. Pourtant ce père, elle ne le connait pas, car il n’a jamais voulu la connaître.

Anissa est une femme pleine de vie. L’absence de son père l’a toujours accompagnée, comme si elle le portait en elle. C’est peut-être là sa force. Un jour, elle apprend qu’il est boulanger et installé aux Etats-Unis. Après une ou deux tentatives infructueuses de renouer avec lui, les années passent. Jusqu’au jour où elle décide de le rencontrer pour le remercier de lui avoir donné la vie. Elle veut le voir pour de vrai.
Comment peut-elle continuer à se construire, malgré l’absence ?
Anissa nous partage son histoire dans une proximité naturelle et sans artifice.

Ce spectacle est une amorce à la préparation du dernier volet de la trilogie Face à leur destin dans laquelle Ahmed Madani, auteur et metteur en scène, donnera la parole à la jeunesse des quartiers populaires (création à l’automne 2020).

Dans une époque où les repères identitaires et sociétaux sont mis à mal, Au non du père invite à s’interroger sur ce qui fait lien entre un enfant et ses parents, et comment cela décide d’un parcours singulier. Elaboré à partir d’entretiens, le texte mélange fiction et réalité. L’auteur est parti de la réalité d’Anissa pour écrire dans une langue qui dépasse son destin individuel. Avec délicatesse et poésie, cette parole atteint chacun dans sa propre histoire.

Avec : Anissa A

Écriture et mise en scène : Ahmed Madani

Création sonore : Christophe Séchet

Images vidéo : Bastien Choquet

Construction, régie : Damien Klein

Regard extérieur : Mohamed El Khatib

Administratrice de production : Pauline Dagron

Chargée de production : Margot Guillerm

Chargée de diffusion et de développement : Isabelle Boiro-Gruet

Production : Madani Compagnie

Coproduction et aide à la résidence : Le Théâtre Brétigny, Scène conventionnée art et création – Résidence d’artistes, L’Atelier à spectacle – Scène conventionnée de l’Agglo du Pays de Dreux pour l’accompagnement artistique (Vernouillet)

Coproduction : Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, La Scène nationale de l’Essonne, Agora – Desnos

Aide à la résidence : La Minoterie – scène conventionnée Art, enfance, jeunesse – Dijon

Avec le soutien : du Conseil Départemental de l’Essonne

Ahmed Madani est artiste associé au Théâtre Brétigny – Scène conventionnée art & création
et
Compagnie en résidence à Fontenay-sous-Bois (Fontenay-en-Scènes)

Madani Compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Île-de-France et par la Région Île-de-France, et distinguée Compagnie à rayonnement national et international depuis 2017.

Photographie : © Nicole Bengiveno – The New York Times

CALENDRIER

Mercredi 22 janvier 2020
14h15
à l'Estive
Durée : 1h
Tarif Rose

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Réserver
Mercredi 22 janvier 2020
19h00
à l'Estive
Durée : 1h
Tarif Rose

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Réserver

DÈS 13 ANS

Co-voiturage

SEANCES SCOLAIRES

Lundi 20 janvier
10h00
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Lundi 20 janvier
14h15
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Mardi 21 janvier
10h00
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Mardi 21 janvier
14h15
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Jeudi 23 janvier
10h00
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Jeudi 23 janvier
14h15
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

Vendredi 24 janvier
10h00
dans un collège du département
Durée : 1h
Tarif Scolaire

Représentation suivie d'un échange de 20 min avec le public

PARTENAIRES

Avec le Conseil Départemental de l’Ariège dans le cadre du dispositif «Théâtre dans les collèges»

2021-09-13T15:39:00+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)