Théâtre

Andy’s gone 1, 2 & 3

Cie Adesso e Sempre

Dans une salle commune, Régine, la reine du royaume, a réuni les habitants de la Cité pour les mettre à l’abri d’une catastrophe qui doit bientôt les toucher. Appareillés d’un casque audio sans fil, les spectateurs sont les citoyens de cette Cité.

La reine Régine annonce la mort du prince héritier Henri, l’arrivée d’une catastrophe naturelle et déclare l’état d’urgence. Alison, la nièce de la reine, pense que ces crises cachent d’autres mystères. Elle mène son enquête. Un face-à-face implacable s’engage entre les deux femmes, provoquant le choc des langages et des idées.

Le metteur en scène Julien Bouffier et l’autrice Marie-Claude Verdier redonnent vie à la mythique Antigone à travers les traits d’une jeune femme d’aujourd’hui.

L’univers feuilletonesque, fondé sur la confrontation et l’opposition des personnages du premier volet, a imposé une suite : Andy’s gone 2, avec cette fois un jeune comédien.

À la fin d’Andy’s gone, la Cité voit ses portes s’ouvrir pour laisser entrer les réfugiés qui meurent à ses murs. Régine, la reine réussit à les fermer et fait disparaitre sa nièce Alison, promise au pouvoir. Cependant, la révolte gronde. Alison avait déjà convaincu les citoyens et le public que Régine leur mentait. Régine doit restaurer son pouvoir, mais une nouvelle voix se fait entendre dans les casques qui appelle à la rébellion… Andy est-il de retour ? Que cache cette parole qui veut tout remettre à plat ? La terreur qu’il met en place pour transformer la société est-elle justifiée ? La participation citoyenne qu’il propose est-elle une garantie de démocratie ?

Après le succès rencontré par les deux premiers feuilletons de la série théâtrale en 2021, Andy est de retour à l’Estive et dévoilera la suite de l’aventure avec le troisième volet de cette épopée théâtrale, créée au printemps 2022.

Texte Marie-Claude Verdier | Mise en scène Julien Bouffier | Univers sonore Jean-Christophe Sirven | Interprètes Vanessa Liautey, Manon Petitprez, Maxime Lélue

Andy’s Gone
Production Compagnie Adesso e Sempre. Dans le cadre du dispositif du Conseil
départemental de l’Hérault Collèges en tournée. Coproduction SortieOuest domaine départemental d’art et de culture de Bayssan – scène conventionnée
pour les écritures contemporaines à Béziers. Avec l’aide de Réseau en scène Languedoc-Roussillon.

Andy’s Gone 2
Production Compagnie Adesso e Sempre. Coproduction Théâtre Jean Vilar à Montpellier, Conseil départemental du Gard dans le cadre du dispositif « Artistes en résidence au collège ».

Andy’s Gone 3
Production Compagnie Adesso e Sempre. Coproduction Festival Villeneuve en Scène, La Manekine, Espace Bernard Marie Koltes. Avec l’aide de la DRAC Occitanie, de la région Occitanie, du département de l’Hérault, du département du Gard, de la ville de Montpellier et de la Spedidam.

CALENDRIER

Mercredi 18 mai 2022
18h00
au Mas d'Azil, salle des fêtes
Durée : 1h10
Tarif Rose

Andy's gone 1

Mercredi 18 mai 2022
20h30
au Mas d'Azil, salle des fêtes
Durée : 1h10
Tarif Rose

Andy's gone 2

Samedi 21 mai 2022
18h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Rose

Andy's gone 2

Samedi 21 mai 2022
20h30
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Rose

Andy's gone 3

DÈS 14 ANS

Co-voiturage

SEANCES SCOLAIRES

Lundi 16 mai
10h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Scolaire

Mardi 17 mai
10h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Scolaire

Mercredi 18 mai
10h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Scolaire

Jeudi 19 mai
10h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Scolaire

Vendredi 20 mai
10h00
à l’Estive
Durée : 1h10
Tarif Scolaire

PARTENAIRES

Avec la Commune du Mas d’Azil.

Séances scolaires avec le Département de l’Ariège dans le cadre de « Théâtre dans les collèges ».

2021-07-21T18:52:09+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)