Concert (création)

À plume

L’Orchestre de Chambre d’Hôte et Leïla Martial

Fruit de la rencontre entre Jean-Paul Raffit, célèbre guitariste et compositeur ariégeois, et Leïla Martial, virtuose de la voix, À plume propose un voyage musical inédit, aux timbres très colorés, en sextet. Au-delà de toute étiquette, cette création s’annonce comme une ode à la joie et à la liberté.

À la jonction des musiques actuelles, du jazz et du classique, l’Orchestre de Chambre d’Hôte (OCH), fondé en 2009, évolue au gré des rencontres artistiques, affirmant au fil du temps, une identité unique. En quête d’un espace poétique d’une grande finesse, les différents timbres de l’orchestre créent de vibrantes mélodies, au cœur desquelles vont se déployer les envolées vocales de Leïla Martial, phénomène unique dans le paysage du jazz hexagonal.

Jean-Paul Raffit et Leïla Martial se sont souvent croisés avant de partager la scène pour la première fois au festival Les musicales de l’Équinoxe. Cette improvisatrice hors-pair, au scat tout personnel, mêle avec talent ornementations subtiles, groove et grâce funambulesque. C’est de cette rencontre qu’est né le désir de prolonger l’expérience. À plume est interprété par un sextet composé de cordes pour se « lier au sol et à la terre » et de vents pour « sentir l’altitude et croiser nos rêves ambitieux ».

À plume…
Comme celle que prend la main pour écrire un chemin vers la simplicité.
Comme celle que soulève l’air pour nous montrer l’art de l’équilibre.
Comme celle des oiseaux migrateurs qui explorent le monde pour sauver leur fragilité. 
J.P. Raffit

De Blaou, bleu d’ici, blues de là en 2015 au ciné-concert Alice Comedies la saison dernière, l’Estive a plusieurs fois accueilli l’OCH en concert. Après une période de résidence, cette nouvelle création livrera ses secrets lors de cette soirée unique.

Flûte traversière : Isabelle Bagur
Violoncelle : Blandine Boyer
Sax soprano : Frédérik Lacourt
Voix, effets, objets : Leïla Martial
Guitare électrique, composition, direction artistique : Jean-Paul Raffit
Contrebasse : Joël Trolonge

Une production de L’Orchestre de Chambre d’Hôte,
en coproduction avec L’Estive – Scène nationale de Foix et de l’Ariège et le Théâtre des Quatre Saisons de Gradignan.

Avec le soutien financier de la Région Occitanie au titre du conventionnement, de la Direction régionale des affaires culturelles de la Région Occitanie au titre de l’aide au projet, et de la Spedidam.

CALENDRIER

Vendredi 06 décembre 2019
20h30
à l'Estive
Durée : 1h20
Tarif Jaune

Réserver

DÈS 8 ANS

Co-voiturage
2019-11-28T13:38:55+02:00
Toggle Sliding Bar Area
Appel à rassemblement citoyen

L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège, se mobilise depuis le début de la crise sanitaire, pour la réouverture des lieux d’art et de culture et la solidarité interprofessionnelle.
Dans une logique de service public, et en conformité avec les directives du ministère de la Culture, l’Estive a poursuivi ses missions, maintenu ses engagements envers les équipes artistiques et préservé autant que possible l’emploi, permanent et intermittent, lié à ses activités.
Après un an de crise, dans un contexte social de plus en plus tendu, alors que l’incompréhension d’un nombre croissant de citoyens se mue en colère et en désespoir, le secteur des arts et de la culture se mobilise, au plan national, et engage des actions, avec les publics, pour demander un calendrier de réouverture des lieux culturels et la défense des droits sociaux de tous les travailleurs intermittents, étudiants et précaires.
L’Estive s’associe au mouvement national « Le printemps est inexorable » - référence à une citation de Pablo Neruda reprise récemment par la ministre de la Culture - et à la mobilisation lancée par les syndicats du secteur culturel (Syndeac, SNSP, SMA, Prodiss, la Fédération des Arts de la Rue…).

Dans le cadre de l’association des scènes nationales d’une part et du Syndeac, syndicat auquel elle adhère d’autre part, l’Estive s‘est déjà associée à un certain nombre d’actions communes :
- La lettre envoyée au gouvernement pour la réouverture des lieux culturels le 21 novembre 2020, renvoyée fin février 2021 : « Trois mois après, nous sommes toujours prêts ! »
- Le soutien au référé-liberté pour la réouverture des lieux culturels, porté par le Syndeac et d’autres syndicats fin 2020.
- La déclaration pour la réouverture de tous les lieux culturels recevant du public du 17 février 2021, signée par le Syndeac et d’autres syndicats et cosignée par de nombreux élus, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.
Conscients et responsables face à la crise qui nous frappe tous, nous affirmons la nécessité d’agir et d’apporter des perspectives claires pour l’avenir de notre secteur : pour les artistes, pour les technicien.ne.s intermittent.e.s et les compagnies indépendantes dont la pratique et les droits sont menacés, pour la jeunesse et les étudiant.e.s précarisé.e.s, pour le respect des droits culturels, pour un service public de l’art et de la culture que l’État doit préserver sur la durée, comme tous les autres services publics.

SPECTATEUR·TRICE·S, ARTISTES, PROFESSIONNEL·LE·S DE LA CULTURE, ÉLU·E·S LOCAUX·ALES, CITOYEN·ENNE·S
RASSEMBLONS-NOUS POUR AFFIRMER LA PLACE NECESSAIRE DES ARTS ET DE LA CULTURE DANS NOTRE SOCIETE.
Chacun est invité à venir avec une fleur en signe de soutien au printemps de la culture.

Ce rassemblement devra se tenir dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur : distanciations, port du masque obligatoire et gel hydroalcoolique.

Solidairement votre,
L'équipe de l'Estive
close-link
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer des informations ciblées et réaliser des statistiques de visites. Paramètres Ok

Données de géolocalisation

Des informations de géolocalisation précises et des informations sur les caractéristiques de l’appareil peuvent être utilisées. (30 jours de validité)