Résidences d’artistes | L'Estive

Résidences d’artistes

Vous êtes ici :

    Marionnettes – Compagnie Cie le Poisson Soluble

  • Du 23 au 27 octobre 2017.

    La compagnie ariégeoise est accueillie en résidence de création pour une série de répétitions, elle prépare son nouveau spectacle, “Riposte”- une expédition épistolaire de marionnettes et d’objets, que vous pourrez découvrir en février 2018 à Foix.

    Avec MIMa.

    Théâtre d’objets – Espégéca

  • Du 30 octobre au 3 novembre 2017.

    Suite à la petite forme « L’Aululaire », qu’ils ont créé avec l’aide de Camille Boitel, la compagnie « Espégéca » poursuit son exploration marmitesque pour une forme longue mêlant travail physique, expériences vocales et sonores et jeux d’objets. Céline Schmitt et Ivon Delpratto préparent « Avec le dos de la cuillère » (titre provisoire), une immersion dans l’univers culinaire pour exalter les débordements, du corps, de la langue, des images, des sens.

    Théâtre – Amine Adjina

  • Du 12 au 16 février 2018.
    Résidence Théâtre dans les collèges.

    La classe du collège du Girbet de Saverdun travaillera autour de « Arthur et Ibrahim », une pièce écrite et mise en scène par Amine Adjina et accueillie à l’Estive prochainement. C’est par le biais du texte que le metteur en scène, abordera différentes thématiques comme l’amitié, l’exercice de la parole par l’exposé ou encore, la nécessité de faire entendre une parole singulière par le jeu. Les élèves découvriront le spectacle au mois de mars à l’Estive.

    Avec le Conseil Départemental de l’Ariège.

    Danse / Théâtre d’objets – Les philosophes Barbares


  • Du 19 au 24 février 2018.

    La compagnie de théâtre d’objets sera en résidence de création pour son nouveau spectacle «Z», une méditation sur le transhumanisme, un monde où la fiction devient science, où l’homme tente de s’arracher à sa nature profonde pour en substituer une artificielle. Dernière lettre de l’alphabet, Z est notre Oméga moderne. Il symbolise la fin de cette société dealeuse de mort. «Z» fait aussi référence au Zarathoustra de Nietzsche, en particulier à la figure du funambule du prologue qui brave la peur de la mort et s’élance sur le fil tendu vers le Surhumain.

    Avec MIMa.

    Danse / Musique / Théâtre – Paamath et la Cie Antitode

  • Du 26 février au 2 mars 2018.

    L’Estive accueille Paamath et la Compagnie Antidote pour un travail conjuguant texte, danse, musique et chant autour de « Le Doux Parfum des temps à venir » de Lyonel Trouillot, texte paru aux Editions Actes Sud.
    Ce texte court et dense relate les dernières volontés et les ultimes conseils d’une mère à sa fille. Il y est question de passage et de transmission. C’est avant tout un hommage rendu à la femme et un hymne à la liberté.

    Théâtre – Compagnie les Limbes

  • Du 23 au 27 avril 2018.

    Retour à Foix de la compagnie qui mêle théâtre et danse. Après un travail sur “L’utopie est la seule réalité” d’après Elisée Reclus, ils consacreront un temps de recherche à l’exploration de l’écriture plurielle de Fernando Pessoa, et à travers elle, la question d’une identité multiple et de l’œuvre de Soren Kierkegaard (Le journal d’un séducteur, La reprise) qui sera également mise à l’épreuve d’une possible théâtralité…